Cette vidéo est disponible avec :
(pour voir les 7 épisodes + 27 bonus, soit 7h50mn de vidéo)
«Depuis que je fais des sujets d’art à Nulle Part Ailleurs, je n’ai pas arrêté de dire «ça c’est bien», «ça c’est mauvais». De quel droit? Y a-t-il une preuve ou est-ce totalement subjectif? Ni l’un ni l’autre. En art, on ne démontre pas, on montre. Et j’ai bien dû montré 88 tableaux à cette antenne. En les montrant, on peut les comparer ce qui est montré, et ce n’est pas l’explication savante mais l’évidence qui l’emporte. Des comparaisons, je n’ai pas arrêté d’en faire, entre la réalité à la peinture de la réalité, entre des tableaux d’aujourd’hui à ceux d’hier, entre deux tableaux d’un même artiste, un bon et un moins bons. Alors j’ai pensé qu’on pouvait pousser plus loin la réflexion, en vous offrant ce petit florilège de comparaisons de comparaisons à partir de ce qu’on a déjà vu ensemble et d’autre choses inédites.»
BONUS GRAND-ART SAISON 1
chronique NULLE PART AILLEURS
CRITÈRES ESTHÉTIQUES — final saison 2000-01
Canal+, mai 2001, 6min 38
«Depuis que je fais des sujets d’art à Nulle Part Ailleurs, je n’ai pas arrêté de dire «ça c’est bien», «ça c’est mauvais». De quel droit? Y a-t-il une preuve ou est-ce totalement subjectif? Ni l’un ni l’autre. En art, on ne démontre pas, on montre. Et j’ai bien dû montré 88 tableaux à cette antenne. En les montrant, on peut les comparer ce qui est montré, et ce n’est pas l’explication savante mais l’évidence qui l’emporte. Des comparaisons, je n’ai pas arrêté d’en faire, entre la réalité à la peinture de la réalité, entre des tableaux d’aujourd’hui à ceux d’hier, entre deux tableaux d’un même artiste, un bon et un moins bons. Alors j’ai pensé qu’on pouvait pousser plus loin la réflexion, en vous offrant ce petit florilège de comparaisons de comparaisons à partir de ce qu’on a déjà vu ensemble et d’autre choses inédites.»
Cette vidéo est disponible avec :
(pour voir les 7 épisodes + 27 bonus, soit 7h50mn de vidéo)